vendredi 8 février 2008

Liberté pour Jacques Morio...


Rendez vous ce soir à 18h30 pour témoigner de votre solidarité à Jacques Morio, sa famille et ses amis, devant le tribunal de Pau.

Plus d'informations sur le contexte de son arrestation, sur le site d'Anaram au patac

3 commentaires:

Lurbeltz a dit…

Bien sur je m'associe à ce cri et j'ajoute l'autre côté Pays-Basque
Pour la libération de Txetx (Jean-Noël Etxeberri)

Zuen inguruan zabaltzeko!
A diffuser autour de vous!

Milesker zuen susteguaren hel araztea zuen deitura, izena eta nolakotasuna ondoko helbidera igorriz lehen bai lehen : txetxaskatu@yahoo.com

Jadanik 40 pertsonek ekarri dute beren sostengua!

Ostiralean, otsailaren 8an, Baionako Herriko Etxearen aintzineko mobilizazioan, 18:30tan, zerrenda gaur egunduaren berri emana izanen da!



Merci d’apporter votre soutien en faisant parvenir votre nom, prénom et qualité à l’adresse suivante dans les meilleurs délais : txetxaskatu@yahoo.com

Déjà plus de 40 personnes ont apporté leur soutient !

Le vendredi 8 février, à la mobilisation de18h30 en face de la mairie de Bayonne, des nouvelles de la liste actualisée seront données !



PETITION / IZENPETZE BILTZEA



Jean Noël Etxeberri “Txetx”i nere elkartasuna nahi dut erakutsi polizia frantsesak egin duen arrastazearen karietara. Hortarako galdegiten dut haren askatzea berehala, bere bizitza pertsonal, familal eta militanteari berriz lot dadin.



Je souhaite montrer ma solidarité avec Jean Noël Etxeberri « Txetx » à l’occasion de cette arrestation réalisée par la police française. Ainsi, je demande sa mise en liberté immédiate afin qu’il reprenne le cours normal de sa vie personnelle, familiale et militante.


DEITURA / NOM : IZENA/PRENOM : NOLAKOTASUN/QUALITE:

www.mrafundazioa-alda.org

terra nera a dit…

Chacun sa pétition et les vaches seront bien gardées. Comment dit-on "diviser pour régner" en batua ?En gascon, c'est "a cada besti de son hé".

NicOlaS a dit…

Merci laurent pour cet écho basque d'une double arrestation qui nous concerne tous (cf la vidéo de l'officier de PJ)...
La garde à vue pour une société de la peur au garde à vous : gare à nous terroristes syllabiques que nous sommes, nos mots sont des armes, tout comme notre liberté d'expression, nos idées ou nos idéaux. Et dans la guerre menée contre la pensée, des personnes qui donnent la parole, qui la prennent ou qui la diffusent, ça peut en déranger certains, notamment quand cette parole, cette pensée éclaire d'un autre jour, les versions officielles des faits...