mardi 27 mars 2007

Parlons la Bouche Pleine...des mots et des images...

Quelques mots sur la soirée de Samedi...

Merci à tous les hauts parleurs, à toutes les bouches et leurs langues bien pendues, ça fait du bien de remettre les pendules à leurre, ça fait du bien de partager des soirées comme ça au Centre Social La haut, lieu très symbolique, ça fait du bien de gouter autant de mots, ça nettoie les oreilles, et ça remue les yeux...
Juste vous dire que je suis content, que les mots ne sont pas morts, que les morts n'ont pas dit leur dernier mot, que les mots rien que des mots sont capables de nous ré-unir, pour partager un repas, une soirée, des visions, des histoires de vie, des notes d'ici et d'ailleurs, des horizons, des lunes sans drapeau, la magie del duende, ile ou aile, des miroirs, des doubles, des Camilles, des caves souterraines, des être-ange amours, des rebonds d'illusions, des blues d'ours, des merci le pape, des "mon grand con", ou encore des Contes sponsorisés...

Maintenant ce qui est clair c'est qu'on va foncer !
A très bientôt en tous cas pour le prochain Round !

NB : Bientôt la bande son de la soirée sur Radio Askatu

vendredi 23 mars 2007

Image Parfaite, Monde imparfait


l'image parfaite
Vidéo envoyée par kaya666

jeudi 22 mars 2007

Journée Mondiale de l'O


...
Coulée bleue,
Quelques gouttes,
Fine pluie,
Ça se gâte,
Averse,
Vase qui déborde,
Arroseur,
Arrosé,
Laisser couler,
Et ainsi de Fuite


Source Photo

mercredi 21 mars 2007

Lettre d'Amour au Maire d'O

C'est le printemps, celui des poètes mais aussi celui des amoureux...
Ma poésie n'a donc pas hésité a déclaré sa flamme à celui qui nous éclaire sur le chemin d'O Ville lumière...
Un beau message d'amour par les temps qui courent...


Toi ma légende des héros,
Toi le cyber-Maire d’O
Toi le bâtisseur de nos rêves,
Toi le développeur sans trêve,
Toi sans qui O ne serait pas O,
Amen...
Toi le réveil de la belle endormie,
Toi l'économie, les technologies, l'écologie,
Toi le pilier dans la mêlée de nos coeurs,
Toi le souffle nouveau sur nos vies
Amen...
Dieu sait qu'il n'y a pas de mots assez hauts,
Pour atteindre les sommets d’O,
De mots assez doux pour caresser O,
De mots assez purs pour mériter O...
Amen...
Vibrer à chaque instant de vivre à O,
Vibrer à chaque instant dans tes "Qui mieux qu'O..."
Ville de lumière dans ce monde obscur,
Ville d’O dans ce monde en feu,
Amen...
Cette magie, cet amour, cette fierté d’habiter O,
Je te la dois, je la dois à ta vision qui est devenue mienne,
Je la dois à ton espoir qui est devenu mien,
Ensemble tout devient Possible,
Je l’ai enfin compris,
Amen...
Je sais aujourd’hui que le futur s’invente à O,
Je sais aujourd’hui que le futur s’écrit en haut,
Ce futur qui tous les jours à rendez vous avec O...
Amen ...

NB : Au fait Mr le Maire y'aurait pas du boulot pour moi à O !!!! On aurait qu'à créer un poste "Monsieur Poésie" car comme le dit si bien John Fitzgerald Kennedy :
"Quand le pouvoir pousse l'homme à l'arrogance, la poésie lui rappelle la richesse de l'existence. Quand le pouvoir corrompt, la poésie purifie"...

mardi 20 mars 2007

Parlons La bouche Pleine : Samedi 24 Mars

Affiche réalisée par l'agence de Communication GraphismeCreativ'ID

Samedi 24 Mars à 20h au Centre Social La Haut (Place Saint Pierre)
Les Maudits Raconteurs de Sainte Croix présente :
"Parlons la Bouche pleine..."
Soirée Poésie, slam, contes, lectures...
Entrée Libre (chacun peut amener un met et des mots à partager...)
Contact : Nicolas Loustalot (0688598691)

Des mots, qui ne mâchent pas leur met, des bouches pleines de son qui s’ouvrent pour ne pas rien dire, des notes d’ici dansent, des rives syllabiques à explorer, à défricher, de l’improbable improvisé, des récits en forme de récifs, des pavés dans le « y’en a marre », à la recherche des poètes disparus, de la poézic à fleur d’O, des contes taillés à la hache d’askatu, des surprises d’otage, des fanfons pas chantés, des mots d’ordre déjantés, JLV à l’atelier, mi braconnier, mi bricoleur, les slams de fond de Bruno-Cajon, Sylvie et Claudine à cheval sur les mots-dits, Francis et Fabrice en tireurs d’élite du néoBéarn, vous, les autres, ceux qui ne viendront pas mais qui seront quand même là :
"Samedi Soir on change d’heure et on remet les pendules à leurre…"

Retouvez le son des soirées des Maudits Raconteurs sur Radio Askatu

mercredi 14 mars 2007

Loïc Lantoine à Oloron, Vendredi 16 Mars à 21h à l'Espace Jéliote à O



Loïc Lantoine débarque sur O avec ses mots et ses mats, ses chansons pas chantées, son phrasé bien ciselé , il vient nous dire que tout est calme, à l’ère du tout va vite, du tout autoroute, du toujours tout droit, il se ramène avec des mots qui ne courent pas les uns après les autres, mais des mots qui planent, des mots de Lune, pas des mots plats mais des mots de Dune…
Il sera accompagné pour ce voyage poétique de François Pierron à la contrebasse, et de deux compères surprises à la percussion et à l’accordéon…

mardi 13 mars 2007

Près de Chez nous...







Qui a dit qu’Internet déconnectait les gens du « local » ?!
Il y avait le magazine du Haut Béarn Vent d'Oc (qui attend d'ailleurs un bébé blog !), il y a maintenant "Près de chez nous", site qui rassemble sur une même vitrine les acteurs du Béarn dans le but de faire partager une information gratuite bien souvent dispersée...
Retrouvez le site Près de chez nous et ses rubriques à brac :
-bons plans, l’annuaire et les nouvelles du Web local, liens vers les médias locaux (web TV, webcam, radios locales, presse gratuite)…
Qui a dit qu’Internet renfermait les gens dans leurs bulles ?

A consommer quand même avec modération, les bulles !

lundi 12 mars 2007

Article sur "Blogons Oloron" paru sur Sud Ouest aujourd'hui...

MÉDIAS. --Le concours de blogs portant sur la ville ou sur le piémont oloronais est terminé. Les premiers prix seront décernés lors de la semaine de l'Internet

Passer du virtuel au réel (Marcel Bedaxagar)
Qui remportera le concours de blogs lancé par la ville ? « C'est un concours qui a eu du succès à l'échelle d'Oloron », estime Matthew Thyas, responsable de Blogons-oloron. fr avec l'internaute David Castera. « Il y a pas mal de gens qui faisaient déjà des blogs et qui se sont inscrits, d'autres en ont fait spécialement pour le concours. »
Mais il était dit d'entrée que ce concours serait entièrement libre et ouvert. Et quelques bloggeurs s'en sont donné à coeur joie, à l'instar de DécOlorons. « O, du gris et des grues, O en travaux, O entravée, O Route Barrée, Des bras qui suent d'en dessous, Dressant des remparts de béton, Tu n'as pas Idée O de leurs plans de bataille ! Au programme électeur-rale du Marquis de Croi-sade : Guerre des façades, Cessez-le-feu rouge, Enterrement des lignes électriques, Bloquons Oloron ! » dit le blog oloron. blogspot. com.

Des poètes et Fabi. La poésie pure trouve également toute sa place dans Blogons-oloron. Musicien bien connu dans le monde virtuel, Kitusai y va aussi de sa « Plume ». « Tout est devenu monochrome, tu as bipé les fantômes, y'avait plus de route pour tes pas, rien qu'un grand vide devant toi, Tête à plat sur l'enclume, dans la sciure tombent les plumes. Le corps est devenu si lourd, le froid raidit les doigts gourds. Mais le marteau ne s'abat pas car j'ai besoin de toi ! » dit et chante Kitusai dans son blog kitusai. blog. lemonde. fr, le tout à travers une balade musicale dans les montagnes d'Aspe.
Le blog le plus émouvant reste toutefois celui de Fabi, cette autiste qui, avec l'aide de sa soeur, publie dessins et photos alors que sa famille raconte son enfance. Beaucoup de parents d'autistes se reconnaîtront sans doute dans les écrits du père, aujourd'hui disparu, mais que sa fille fait parler par la magie du blog en reproduisant ses commentaires écrits tout au long de l'enfance et de l'adolescence difficiles de Fabi. « L'hôpital psychiatrique a-t-il déjà été un lieu d'épanouissement ? N'est-il pas encore surtout un lieu ou on enferme ceux qui gênent ou qui dérangent les gens dits normaux » ? s'y interrogeait ce père en 1980.

Une suite. « Le concours est terminé mais le site va rester en place. Et les bloggeurs pourront continuer à s'y exprimer », précise Matthew Thyas. « Nous voudrions par la suite faire une communauté de bloggeurs. Le fait de lire quelqu'un permet déjà de mieux le connaître et d'engager la conversation quand vous le croisez. » La première rencontre de ce type se fera d'ailleurs le samedi 24 mars, lors de la remise des prixqui se déroulera à l'espace Laulhère. Les 18 participants de Blogons-oloron n'y seront peut-être pas tous, mais beaucoup auront l'occasion de s'y retrouver.

Retrouvez cet article sur le Site de Sud Ouest

vendredi 9 mars 2007

Avant la Lan Party, c'est Food Party au Toast'Aki !

VENDREDI 9 MARS AU TOAST’AKI (UNIQUEMENT SUR RESERVATION)

AU PROGRAMME : UN VOYAGE SURPRENANT ET GOURMAND
Amélie et Charlott lingerie vous exposera ses modèles de dessous raffinés féminin et masculin.
Les cocktails sont proposés sans alcool,des versions alcoolisées seront suggérées avec supplément. Des vins vous seront présentés en sus par un viticulteur.

Menu spécial Décolorons sans colorant !
ROSE : LASSI A LA GRENADE( sous réserve)
MISES EN BOUCHE :TOASTS
MARINE :Ricotta, Saumon Fumé
VERT :caviar d'aubergine
BLEU :Fromage Bleu, Poire
BLANC : VELOUTE DE PANAIS
éclats de chorizo, de marrons et miel
ORANGE :COCKTAIL DE FRUITS
OCRES : BROCHETTES TERRE ET MER et sa garniture
JAUNE : DACQUOISE AU CITRON
MARRON : CAPPUCCINO DE CHOCOLAT

PRIX DU BILLET A/R :18 euros
Toast'aki : 3, place de la résistance à Oloron-sainte-Marie
Info et réservation : 05 59 39 91 63 ou 06 08 78 55 95

jeudi 8 mars 2007

Agend'O du Week-end


NB : N'oubliez pas dans le cadre du printemps des poètes : du 15 février au 15 mars, écrivez et déposez vos lettres d’amour dans le bureau de poste d’Oloron. Ces lettres seront lues lors de rendez-vous poétiques...Profitez en pour déclarer votre flamme à vous mêmes (c'est vrai qu'on n'y pense pas toujours!),votre femme, votre homme, votre future ou future ex femme, votre amant, votre maire ou futur maire, votre ville, votre quartier, votre chien (certaines se reconnaîtront), etc...

AGEND'O

-Jeudi 8 mars 2007 à 18h30 à la salle Barthou (Mairie d'Oloron)
CONFERENCE : Le Tibet : un patrimoine culturel en danger
Organisé par l’association Trait d’Union
présenté par Romain Piro (association pour l’art et la culture du Tibet).
Renseignements : 05.59.39.79.18.

-Vendredi 9 mars 2007 à 21h à l’Espace Jéliote
DANSE : Le sang des étoiles
Organisé par le Service Spectacle Vivant
Ballet Biarritz, Chorégraphie : Thierry MALANDAIN
"Le sang des étoiles est un cocktail magnifique où se conjuguent les ingrédients les plus inattendus : le classique, la danse libre, l’ironie, la sensualité, l’inventivité du chorégraphe et la chair des danseurs"Vladimir Kotikhov - Russie - Juin 2005.

-Vendredi 9 mars 2007 à 21h à la chapelle
THEÂTRE : Improvisations
Organisé par le théâtre La Baraque
Renseignements : 05.59.36.12.82

-Vendredi 9 mars 2007 à 18h30 à Radio Oloron (cabaret)
RENCONTRES PHILOSOPHIQUES : Machiavel : machiavélisme et modernité
Organisé par l’association Trait d’Union
Rencontres animées par Hugues et Michel Vergeot.
La rencontre sera enregistrée et diffusée ultrieurement.
Le nombre de places étant limité il est prudent de s’inscrire durant les conférences ou en téléphonant au 05.59.39.79.18.

-Samedi 10 mars 2007 à 21h à la chapelle d'Oloron Sainte-Marie
Souffle, sons et chamalos
Interprété par la Boîte à Malice (Catherine Favergeat, Caroline Kircher, Sébastien Tillous).
Lecture de poésies contemporaines et accompagenment électro-acoustique.
Entrée gratuite

Source Photo

mercredi 7 mars 2007

O-pération Vivre ma Ville


O, du gris et des grues,
O en travaux,
O entravée,
O Route Barrée,
Des bras qui suent d’en dessous,
Dressant des remparts de béton,
Tu n’as pas Idée O de leurs plans de bataille !

Au programme électeur-rale du Marquis de Croi-sade :
Guerre des façades,
Cessez le feu rouge,
Enterrement des lignes électriques,
Bloquons Oloron !

Pour ceux qui n’ont pas compris :
Ronds Points sur les I,
Wi-filature,
Nom de code : O-raison 2020
Voies rapides avec dépassement à droite,
Lan Party,
Faites du net et sans bavure...

Pour les empêcheurs de Con-tourner en rond :
Circulez y’a rien à voir,
Rocade,
Déviation,
voies de contourne-ment
Itinéraire Bis,
Re-Ronds Point sur les i !

Dans tout ce tohu bohu,
On ne voit plus le Bambou du Tunnel.
Sur les panneaux électroniques d’O :
« Du 12 au 17 Mars, Opération Vivre ma Ville »

Source Photo

mardi 6 mars 2007

L'affaire des caricatures sur un webdo Basque...

Source Photo

Parce que les intégristes Islamistes n'ont évidemment pas le monopole de la menace de la liberté d'ex-pression, voici l'édito publié sur le site Euskobizia par Etienne Boyer, blogueur voisin du Pays Basque, suite à une affaire de caricatures publiées sur le site Euskobizia et qui prend une tournure caricaturale !
Alors, pour nos élus-minés de la manne : faites l'humour pas la guerre !


Euskobizia : l’affaire des caricatures...

Un politicien local (que je ne citerai pas, mais qui se reconnaîtra) prétend à tout vent qu’Euskobizia s’est rendu coupable d’atteinte à la vie privée à son égard. En réalité, Ce monsieur a fait les frais de plusieurs de nos dessins de la semaine en 2006, et n’a pas supporté la caricature. Il s’évertue à nous faire passer pour des monstres à qui veut bien l’entendre, un peu comme les islamistes intégristes attaquent Charlie Hebdo pour ses caricatures sur le prophète. Sauf que lui n’attaque pas judiciairement parlant (par manque d’arguments crédibles sans doute ?) mais préfère essayer de ruiner notre réputation aux yeux du grand public, en répandant le mensonge et la menace, au gré de ses pérégrinations.

Le problème, c’est que les lecteurs d’Euskobizia savent parfaitement que nos dessins n’ont pas d’autre vocation que de faire rire par la dérision, et que ce monsieur n’est pas le seul a avoir été gentiment croqué plusieurs fois... Il est toutefois le seul à avoir eu une réaction aussi excessive ! Les autres nous ont félicités, ont rit jaune, ou sont restés cois, mais n’ont jamais parlé de diffamation, de harcèlement, ou d’atteinte à la vie privée (manquerait plus que ça !), et ne sont en tout état de cause jamais venus nous menacer physiquement sur notre lieu de travail pour tenter de nous dissuader de poursuivre nos activités...

Nous comprenons parfaitement que la caricature puisse ne pas plaire à tout le monde (en particulier aux personnes visées), mais elle reste ce qu’elle est : une caricature ! De l’humour potache qui ne vise pas nécessairement une personne dans sa personne, mais plutôt dans sa fonction ! Néanmoins, si la personne a de grands pieds, l’art de la caricature exigera une déformation nettement visible de la réalité. De même pour une personne avec de l’embonpoint : il est évident que nous n’allons pas la dessiner aussi fine qu’un phasme (quoi que...) !

Les dessins de la semaine d’Euskobizia ne sont absolument pas à interpréter comme une tentative de nuire, une vengeance personnelle, une atteinte à la vie privée, ou quoi que ce soit d’autre que de l’humour. Sans compter que la caricature est aussi -et paradoxalement- une forme de reconnaissance de l’importance de la personne qui en est "victime" dans le tissu social. Et puis une république sans caricature, n’est plus une république, mais une dictature !
Il y a là, dans l’attitude de cet élu une forme d’incohérence comportementale, alors même qu’il se réclame de la démocratie...

Bref, peu importent les menaces de violences ou de procès (nous nous réservons le droit de répondre avec les armes de la république en cas de passage à l’acte), je tenais à dire à ce politicien local (que je ne citerai pas, mais qui se reconnaîtra) que, au nom de la Liberté de la Presse, et de la Liberté d’expression, nous ne changerons pas notre ligne éditoriale pour ses beaux yeux, que nous sommes un des derniers organismes indépendants de presse régionale, et entendons le rester. Qu’il ne s’étonne donc pas si un jour prochain, il se retrouve à nouveau sujet principal du dessin de la semaine. C’est le lot de tous les hommes publiques qui choisissent la lourde charge de représenter le peuple : pour le meilleur et pour le rire...

E.H.BOYER

lundi 5 mars 2007

haut c'est osé

ô du haut des eaux
usées
usées à force et de jamais

les usines fermées
le deuil des ouvrières
et les clés des patrons au doux nom de parking

combien de doigts
combien de oh
au pied des engrenages

salaud qui traine
que nul ne reconnait : oh oh !

et les mots qui me restent
collés
comme vieille coiffure : on dirait un béret

o
lo
ron

le temps bref d'une larme

( j'ai dit : "bref" )



message subliminal : allez j'osais

O, la bande originale d'Harelde Miquelon...


"Aux poubelles : les faits avérés, les rencontres historiques, les demeures de prestige, les vaincus, les vainqueurs, les paix armées et les guerres ouvertes ! Ceci n’aura pas valeur de pédagogie. Il faudra bien qu’on s’y tienne. Finies, les promenades fonctionnelles, les trajets raisonnables, les regards désireux d’apprendre... Une fois encore, nous allons changer tout ça."
Harelde Miquelon

Allez vite écouter O la B.O pour un film imaginé http://www.myspace.com/hareldemiquelon

vendredi 2 mars 2007

Une autre affiche est possible...





Voir les autres Affiches de campagne de José Bové

Blog d'INFOS de la CAMPAGNE de OLORON les VALLEES

Ci dessous l'Extrait de l'édition Sud Ouest du 2 Mars 2007 suite à l'intervention de 2 membres d'Unis avec Bové pour sensibiliser les élus du pièmont oloronais sur la question du parrainage.

"À la fin de la réunion du Conseil communautaire, Isabelle Guyot et Marie-Pierre Langla ont tenté de convaincre les maires à donner leurs parrainages pour l'élection présidentielle. Au-delà du principe défendu par le biais d'une pétition, il s'agissait aussi pour elles d'obtenir des signatures en faveur de José Bové. « On sent que ça bloque. Neufs parrainages ont été obtenus en Pays Basque mais aucun en Béarn. Cette fois, même les maires des petites communes ne veulent pas s'engager. La démocratie est en panne."