lundi 12 mars 2007

Article sur "Blogons Oloron" paru sur Sud Ouest aujourd'hui...

MÉDIAS. --Le concours de blogs portant sur la ville ou sur le piémont oloronais est terminé. Les premiers prix seront décernés lors de la semaine de l'Internet

Passer du virtuel au réel (Marcel Bedaxagar)
Qui remportera le concours de blogs lancé par la ville ? « C'est un concours qui a eu du succès à l'échelle d'Oloron », estime Matthew Thyas, responsable de Blogons-oloron. fr avec l'internaute David Castera. « Il y a pas mal de gens qui faisaient déjà des blogs et qui se sont inscrits, d'autres en ont fait spécialement pour le concours. »
Mais il était dit d'entrée que ce concours serait entièrement libre et ouvert. Et quelques bloggeurs s'en sont donné à coeur joie, à l'instar de DécOlorons. « O, du gris et des grues, O en travaux, O entravée, O Route Barrée, Des bras qui suent d'en dessous, Dressant des remparts de béton, Tu n'as pas Idée O de leurs plans de bataille ! Au programme électeur-rale du Marquis de Croi-sade : Guerre des façades, Cessez-le-feu rouge, Enterrement des lignes électriques, Bloquons Oloron ! » dit le blog oloron. blogspot. com.

Des poètes et Fabi. La poésie pure trouve également toute sa place dans Blogons-oloron. Musicien bien connu dans le monde virtuel, Kitusai y va aussi de sa « Plume ». « Tout est devenu monochrome, tu as bipé les fantômes, y'avait plus de route pour tes pas, rien qu'un grand vide devant toi, Tête à plat sur l'enclume, dans la sciure tombent les plumes. Le corps est devenu si lourd, le froid raidit les doigts gourds. Mais le marteau ne s'abat pas car j'ai besoin de toi ! » dit et chante Kitusai dans son blog kitusai. blog. lemonde. fr, le tout à travers une balade musicale dans les montagnes d'Aspe.
Le blog le plus émouvant reste toutefois celui de Fabi, cette autiste qui, avec l'aide de sa soeur, publie dessins et photos alors que sa famille raconte son enfance. Beaucoup de parents d'autistes se reconnaîtront sans doute dans les écrits du père, aujourd'hui disparu, mais que sa fille fait parler par la magie du blog en reproduisant ses commentaires écrits tout au long de l'enfance et de l'adolescence difficiles de Fabi. « L'hôpital psychiatrique a-t-il déjà été un lieu d'épanouissement ? N'est-il pas encore surtout un lieu ou on enferme ceux qui gênent ou qui dérangent les gens dits normaux » ? s'y interrogeait ce père en 1980.

Une suite. « Le concours est terminé mais le site va rester en place. Et les bloggeurs pourront continuer à s'y exprimer », précise Matthew Thyas. « Nous voudrions par la suite faire une communauté de bloggeurs. Le fait de lire quelqu'un permet déjà de mieux le connaître et d'engager la conversation quand vous le croisez. » La première rencontre de ce type se fera d'ailleurs le samedi 24 mars, lors de la remise des prixqui se déroulera à l'espace Laulhère. Les 18 participants de Blogons-oloron n'y seront peut-être pas tous, mais beaucoup auront l'occasion de s'y retrouver.

Retrouvez cet article sur le Site de Sud Ouest

2 commentaires:

fugen a dit…

Ah si je m'attendais à lire ici au sujet de Fabi....Merci (nous n'avons pas beaucoup de visites mais c'est un peu de ma faute), et je trouve que les blogs space.live ce n'est pas très pratique...je referais bien un blog pour Fabi sur overblog...(et pour laisser un com ici, pas pratique non plus car il faut ouvrir un compte!)Je visite la région d'Oloron/Bedous au rythme de Fabi c'est donc assez réduit car nous ne sommes pas motorisées! tout dépend des cars du coin ,et il y en a peu..et des voitures qui veulent bien nous prendre en stop!!!(ça c'est quand on a raté le car...)

NicOlaS a dit…

Pour laisser des comment-taire sans créer un compte il suffit de sélectionner "autre" et d'inscrire juste le nom quand on vous demande de choisir une identité...
A part ça on aura peut être l'occasion de se voir pour la remise des prix à Oloron à l'espace laulhères le 24 Mars à 19h (si vous trouvez un car ou une voiture qui vous prenne en STOP !)...