samedi 4 février 2012

Les Bérêts de Béatex : le Comité Citoyen de Vigilance mobilise... ALJAZEERA relaie...



COMITE CITOYEN DE VIGILANCE
POUR DEFENDRE L’ENTREPRISE BEATEX A OLORON

Pétition citoyenne à déposer ou retourner au CCAS, ou à la Mairie d’Oloron :
-par la Poste avec l’intitulé COMITE CITOYEN BEATEX
-par mail à social@oloron-ste-marie.fr
-peut être remise à un salarié de BEATEX ou à un membre du Comité Citoyen

1 -La fabrication des bérets doit reprendre au plus vite

2 -L’intégralité de la production et donc l’outil de travail doivent rester à Oloron

3 -Tous les emplois doivent être préservés

4 -La sécurité des salariés doit être garantie avec notamment la mise en conformité des machines qu’il est hors de question de laisser délocaliser en Espagne

5 -Les salariés doivent être restaurés dans leur dignité et leurs pleins droits : versement des arriérés de salaires, retour à paiements chaque début de mois, régularisation de la Mutuelle….. respect scrupuleux de tous les droits du travail, arrêt de toutes procédures de sanctions.

Je soutiens les 5 exigences ci-après ;
Je souhaite être tenu informé des développements et des initiatives qui seront prises par le Comité Citoyen.

Nom _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Prénom _ _ _ _ _ _ _ _ _
Signature
Adresse _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Profession _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Adresse internet _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Mandat électif _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Premiers signataires : BAREILLE Robert, Adjoint au Maire chargé des Affaires Sociales, RIARD Jean René, Délégué du Personnel Béatex
BESSON Maïté, BRUGIDOU Jean Michel, CHIGNARD Jocelyne, GRACIA Françoise, LACOSTE Mylène, LATAPIE Daniel, LOUSTAUNAU Jacques, SALLES Simon, SEBASTIAN Roberte, VILLALBA Raymond.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je soutiens votre action à 100%

Malheureusement, j'ai peur que les salariés de Béatex, leur représentant et leur patron, soient dupés par les personnes à qui ils font confiance, celles qui gèrent le dossier ainsi que par celles qui leur font de belles promesses...

Ils doivent se poser les bonnes questions :

-> un plan de relance passé aux oubliettes...
->Des banques qui ne prêtent pas alors même que les commandes sont là et que les clients sont plus que solvables ...
->Des promesses d'aides financières qui n'arriveront jamais....
->Des annonces et effets de manches sans effets aucuns...
->Une étude de reprise en cours.... rappelons nous qu'une entreprise en difficulté peut être reprise pour 1 euros symbolique... et que des plans sociaux massifs sont systématiques...

Toutes les conditions sont remplis pour que la trésorerie soit égale à "0"

=> Les salaires ne pourront pas être payés ?

=> La liquidation tant souhaitée en début d'année est innéluctable !!!

Les jours sont contés

"Incohérence et inefficacité du système français" ?
Réf. ALJAZEERA

Dans cette histoire, le "système" à bon dos...

PM